Faillite civile

by La Maximum Cavalery

/
  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Limited Digipack Edition - Artwork by Alexandre Sockeel

    Includes unlimited streaming of Faillite civile via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €9.99 EUR or more 

     

  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €9.99 EUR  or more

     

1.
01:23
2.
3.
03:51
4.
5.
03:52
6.
03:14
7.
04:30
8.
9.
04:11
10.
11.
03:49
12.
03:40

credits

released October 3, 2016

tags

license

all rights reserved

about

La Maximum Cavalery Bourges, France

contact / help

Contact La Maximum Cavalery

Streaming and
Download help

Track Name: Défense de penser
Défense de penser c’est ça qu’ils veulent,
l’état veut nous ballonner, qu’on ferme nos gueules,
défense de s’assagir c’est l’ maximum,
faites sortir les démons qu’ils remplacent les bonhommes.

Secouer vos têtes, fume des beujs, attrape et met les deux doigts dans la prise.
Secouer vos pètes, sors le euj frappe les deux pieds sur la piste.

On arrive, arrive une fois d’plus c’est l’bordel,
défense de penser merde nos vies sont des poèmes,
on court on esquive deux ennemis le silence et le larsen,
la Maximum Cavalery court !

Secouer vos têtes, fume des beujs, attrape et met les deux doigts dans la prise.
Secouer vos mèches, sors la beuj frappe les deux pieds sur la piste.

On arrive, arrive une fois d’plus c’est mortel,
on massive les retours, la censure nous surveille.
Défense de penser normal on fume d’la cervelle,
on marche sur les braises des cloques aux orteils.

Secouer vos têtes, fume des beujs, attrape et met les deux doigts dans la prise.
Secouer vos pètes, sors le euj frappe les deux pieds sur la piste.

On arrive, arrive, arrive et l’on court,
le temps nous agrippe tente de nous stopper dans notre course.
Le banc aux assises, j’suis che-va cheval âne de course,
le cerveau un bocal roncier cambouis et cambrousse.
Défense de penser bordel de merde,
défense de s’calmer pousse les watts décibels.
La maximum caval’ en indé, n’est pas la soluce mais bel et bien l’problème.

Les deux doigts dans la prise !

Défense de penser c’est ca qu’ils veulent,
l’état veut nous ballonner qu’on ferme nos gueules,
défense de s’assagir c’est l’ maximum,
faites sortir les démons qu’ils remplacent les bonhommes.

Approchez, approchez, approchez mesdames et messieurs,
rapprochez-vous tous n’ayez pas peur, rapprochez-vous car :
Le moment est venu à tous de fermer sa grande bouche.
Il est grand temps d’mettre ses idées, ses pensées, son combat, sa cervelle au fond d’un sac de faire un nœud et d’frappez dedans, il faut suivre le berger.

Bêle mouton bêle, bêle petit mouton !

Défense de penser c’est ça qu’ils veulent, l’état veut nous ballonner, chut !
Track Name: Playa
La vie j’suis venu pour la fumer alors je pète des oinjes,
Ma seule idée m’barrer rentrer sur la planète des singes,
J’rêve de partir d’ici et de m’casser loin là –bas,
Ici en France le ciel est gris j’veux des bikinis et des rhums baba,
Oyésampampamfaya, sea sexe and fun playa presta orange bud,
Chouchous beignets bermuda et fouteurs de sbeul,
Palmiers bandana déboussolé comme un fouteur thug !

Je rêve de voler mais mon plan n’est pas drone,
Le côté obscur le buter mais mon plan tombe à l’eau.
Éliminer les fachos c’est un art de vivre,
j’suis un grand connard sans bac mais un buteur de rimes.
Je rêve de prendre l’avion, me déplacer dans les nuages,
survoler la ville, ses galères et carnages
attentats et carrefours argent et barrages,
j’ouvre les yeux j’vois la merde j’les fermes j’vois la plage.

J’ouvre les yeux j’vois la merde
J’les fermes j’vois l’océan
A dix mille lieux comme Jules Vernes
Le saut de l’ange est gênant

J’ouvre les yeux j’vois la merde, j’les fermes j’vois l’enfer
Autant foutre dans mon pieu le boul’ à Lulucifer
Parlons vrai, donc parlons peu avant d’partir d’cette guerre,
avant de partir en l’air.

J’préfère défaire que faire comme le château de cartes.
Sort le goudron et les plumes et les ballots d’pailles
Sort les kebs et puis la weed et les bouteilles de sky
La Maximum cavalery décalage horaire brutal.

J’ouvre les yeux j’vois la merde
J’les fermes j’vois l’océan
A dix mille lieux comme Jules Vernes
Le saut d’l’ange est gênant

J’ai besoin d’vacances

Il faut que je changes d’air
J’ai besoin de souffler, changer d’air, respirer, oui j’ai besoin d’vacances !
Track Name: Tolérance zéro
Souriez car vous êtes filmez et maintenant pleurez car l’avenue a tout enregistré.
C’est l’heure de la claque dans la gueule, celle que t’as pas eu tout p’tit
Tolérance zéro, plus d’gens que des robots, plus d’justice que des barreaux
aller-retour sans fafs, c’est l’tarot.
Tu cours, tu danses, toute une vie collée à baver sur les vitrines,
c’est in, c’est off, c’est dark, c’est moche.
Ca galère, contrôle à répétitions sous les porches.
Ca taf dure pour gagner misère.
Tu perds ta vie à la gagner il est fini d’jouer.

C’n’est pas la Porsche qui fait l’homme, tolérance zéro,
vidéos surveillance fissure dans l’carreau.
Sans l’savoir on conduit tous des ambulances,
on pilote mais c’est chaud. On court, on danse, danse partez.
Masques à gaz, gaze, clachez.
On crache en l’air t’as l’envers du décor
il retombe jamais, un oiseau est passé il l’a gobé il en est mort.

Tolérance zéro, zéro, zéro, zéro !

Faites pas les malins vous êtes surveillés tout comme nous on n’avance dans l’bourbier
C’est l’principe de tolérance zéro.
Ils nous observent, ils nous fouillent de l’acte au jugement,
il n’y a qu’un pas les prisons sont des trous à rats c’est la tolérance !
Faites pas les malins vous êtes surveillés tout comme nous on n’avance dans l’bourbier
C’est l’principe de tolérance zéro.
Ils nous observent, ils nous fouillent de l’acte au jugement,
il n’y a qu’un pas les prisons sont des trous à rats c’est la tolérance zéro.

On s’accroche, on galope, on galère, on court la musique est notre bol d’air, d’air.
Défoncer l’slip, nord, sud, et guerre, guerre, c’est mort.
La peine de mort, la peine des maux, la peine de dire on continue sans s’contredire.
Blaouw ! Notre groupe est dans la ligne de mire, j’l’avoue.
La Maximum Cavalery, on s’rase la tête sans cesse pour éviter qu’on nous ché-cher des poux.

Tolérance zéro, zéro, zéro, zéro !

Faites pas les malins vous êtes surveillés tout comme nous on n’avance dans l’bourbier
C’est l’principe de tolérance zéro.
Ils nous observent, ils nous fouillent de l’acte au jugement,
il n’y a qu’un pas les prisons sont des trous à rats c’est la tolérance !
Faites pas les malins vous êtes surveillés tout comme nous on n’avance dans l’bourbier
C’est l’principe de tolérance zéro.
Ils nous observent, ils nous fouillent de l’acte au jugement,
il n’y a qu’un pas les prisons sont des trous à rats c’est la tolérance zéro.
Track Name: L'humain
Hey, l’humain comment ça va ? Tu es pris entre le marteau et l’enclume.
On reste lucide car ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Nous sommes assis sur une bombe à retardement,
et l’horloge commence à s’affolée sérieusement.
Le pétrole rapporte de l’argent à l’état,
tout comme l’alcool et le tabac.
Les gens ont peur mais combien agissent,
ils veulent dans l’doute et pleurent, mais combien réagissent.
Déforestation, donc tropiques menacés,
expériences sur les primates pour des produits d’beauté.

Non, non, non, non on ne veut plus ça
Catastrophe naturelle pas si sûr que ça
La planète une poubelle bientôt plus d’-ce-pla
Le monde et ses merveilles s’écroulent, on attend quoi !

Quel est l’avenir d’l’humanité ?
l’argent à pris l’dessus sur l’homme dans notre fucking société.
Un appauvrissement en oxygène, pollution des océans, tout l’monde là ferme et s’pavane en bronzant.
Entre les populations un fossé gênant est creusé,
là-bas y’a pas d’eau, ici y’a trop d’oursins dans l’panier.

Méditer sur la connerie humaine sa risque de prendre du temps,
Rats des villes, rats des champs, ras d’marée constant.
Un univers hostile qui peut s’embrasser à chaque instant.
Trop d’fous sur l’échiquier voulant être roi c’est flippant.
La connerie humaine nous fait sombrer dans la gerbe,
La planète Terre une décharge à ciel ouvert,
quel monde va-t-on laisser à nos enfants ?
Descentes aux enfers donc bombes à retardements.

Non, non, non, non on ne veut plus ça
Catastrophe naturelle pas si sûr que ça
La planète une poubelle bientôt plus d’-ce-pla
Le monde et ses merveilles s’écroulent, on attend quoi !

2016 crises écologiques, la folie d’l’homme.
Le pire ennemi de l’homme c’est l’homme si l’homme est un loup pour l’homme
Une ribambelle d’inconscients pratiquant une ritournelle devenue malheureusement banale sur notre globe.
Hey l’humain réveille-toi bordel, quel monde vas-tu laisser à tes enfants ?
Si la vie est une belle merde, alors pourquoi tout l’monde tape dedans.
Track Name: Bandana
Dés l’matin j’galère au pied du bol factures,
J’vois les voisins qu’avancent et d’autres comme moi qui recule,
J’travail mais j’survis hagard comme un zombie,
Bandana c’est la crise !
C’est la merde dehors et on l’sait,
On taf comme des porcs sa suffit pas fait chier.
Où est l’chemin d’la réussite, la porte du succès ?
Et l’fameux maitre des clés ?

J’ai une arme calibre chargé !
Sous mon t-shirt planqué !
J’en ai plus rien à foutre soir-ce j’veux du respect !
Et j’le tiens dans ma main !
Ah putain j’deviens fou j’me sens bien,
j’attends comme un fou l’écorce le mal et l’malin.
J’observe la vitrine les allers retours devant l’magasin.

Capuche bandana et donnez-moi la caisse !
Soir-ce j’ai perdu les pédales, j’veux des pains d’espèces !
J’ai une femme et des gosses mais trop d’dettes
A choisir j’préfère être en cavale que pauvre et honnête !

Main en l’air ou à plat ventre, tu fais comme tu l’sens.
Joue pas l’warrior mecton en effet ne sors pas du rang,
chauffe la teuté tipeu n’fait pas monter l’sang. J’ai duper un boulon !
J’ai un pompe dans la main, la crosse fera l’reste.
Mets les sacs bancs d’bifton, Cerise fera l’reste,
j’ai 1m45s pour tout rafaler !

Je pointe où je tire dans les abimes de l’enfer,
Je marche où j’me tire ça m’abimera les nerfs.
Condamné à errer, entre 2 billets verts,
Des petits bouts d’papiers qui nous mènent à la guerre !

J’ai la thune, j’ai le biff me voilà refait,
J’ai la caisse sur l’parking le coffre est chargé
Je démarre on m’canargue de tous les côtés !

Capuche bandana et donner moi la caisse,
Soir ce j’ai perdu les pédales, j’veux des pains d’espèces,
j’ai une femme et des gosses mais trop d’dettes,
A choisir j’préfère être en cavale que pauvre et honnête.
Capuche bandana et donner moi la clé,
Soir-ce j’ai perdu les pédales, me v’là enfermé,
J’ai une femme et des gosses mais pris perpète,
A choisir j’aurai du rien faire

On n’achète pas l’temps

Ranger vos bandanas cessez de rafaler
Track Name: Lâchez !
Des parapluies en guise de paratonnerre,
Les 8 pieds dans la flaque tutoyer l’enfer,
Boire de l’essence au jerricane et non au verre,
Notre bonne conscience… fuck game over !
Les écrits restent, les paroles explosent comme Challenger,
Du butane sous la veste resté des ambianceurs.
Génération bonnet d’âne, Goldorak et Punky Bruster !

Lâchez, lâchez, lâchons la maximum cavalery sauvageons.
Y’en n’a jamais, jamais, assez, approche ta teu-té colle là dans l’son.
Ne reste pas là planté comme une neu-chié,
Maîtresse dans l’plastique, maître artificier.
Ne cherche pas la formule, elle n’est pas là, ou tu peux espérer la trouver.

Des parapluies en guise de paratonnerre,
Les sabots qui claques, la gélatine, les vicères.
Fumant d’l’encens comme la paille pillée au verre,
Notre bonne conscience… fuck game over !
Les slogans cognent et puis collent comme la merde,
Du butane sous la veste confondu à la sueur.
Pécho un mal de cœur à cause du bruit et l’moteur,
Génération bonnets d’ânes, bardafouak et Larson nickeur !

Lâchez, lâchez, lâchons la maximum cavalery sauvageons.
Y’en n’a jamais, jamais, assez, approche ta teu-té colle là dans l’son.
Ne reste pas là planté comme une neu-chié,
Maîtresse dans l’plastique, maître artificier.
Ne cherche pas la formule, elle n’est pas là, ou tu peux espérer la trouver.

Lâche !

Max Cavalery et non paramilitaire,
Les 8 oreilles dans la salle, la foule à les mêmes.
Gratter l’asphalte, les ongles tessons d’verres,
Notre bonne conscience… fuck game over !
Les slogans cognent et puis puent comme la merde,
Du butane sous la veste confondu à la sueur.
Génération bonnets d’ânes, Goldorak et Punky Bruster !

Lâchez lâchez lâchons !

Lâche !
Track Name: Instinct animal
Le bien, le mal, le jour, la nuit, l’enfer, l’paradis INSTINCT ANIMAL
Le good, le bad, l’enfer, la nuit, la guerre, la vie INSTINCT ANIMAL
L’alcool, la weed, la race les schmitts, les traces tu suis INSTINCT ANIMAL
En chien t’avale notre pur produit, Maximum Cavalery on vit la nuit

Instinct animal si l’singe descend d’l’arbre,
l’être humain lui descend sans cesse ses semblables.
L’esprit est sensible, la pensée peu sensée dans feuilles 2 d’la sense,
L’savoir est empoisonnée.
On fait un taf de fourmis pour rugir de plaisir
Comme un bison fusé on voit l’trafic à l’avance.
Mémoire de poisson rouge cela peut devenir une chance
A moins d’vouloir fonder un empire dans la ruche on danse !

Instinct animal si l’homme descend d’l’escalier,
La faune nocturne, elle descend sans cesse des reu-vés.
L’esprit est sensible, la vision si floutée dans s’bar de bil-dé, le petit Gilou est refait.
On fait une brasse de Winnie pour s’noyer dans l’délire,
Comme un zombie futé on voit l’trafic à l’avance.
Mémoire d’éléphants rose cela peut devenir une chance
A moins d’vouloir fonder un empire dans la cruche on crache.

Le bien, le mal, le jour, la nuit, l’enfer, l’paradis INSTINCT ANIMAL
Le good, le bad, l’enfer, la nuit, la guerre, la vie INSTINCT ANIMAL
L’alcool, la weed, la race les schmitts, les traces tu suis INSTINCT ANIMAL
En chien t’avale notre pur produit, Maximum Cavalery on vit la nuit

Je me plains souvent mais je ne suis pas né dans la misère,
A l’horizon de nos frontières des gens périssent dans le désert.
Ils crèvent de soif, de faim jamais sur d’êtres vivants le lendemain,
Ouais pas besoin d’aller aussi loin vient donc voir sur notre terrain.
Instinct animal notre malheur est l’chômage,
En effet il s’propage coince l’humain comme dans une cage,
Poussé à bout sans un sous j’capte que l’homme peut péter les plombs,
Dormant dans la rue son matelas n’est qu’une confection d’cartons.

Instinct animal, l’enfant descend d’sa cabane,
l’être humain descend dans la rue avec des armes,
Tout l’monde est condamné, Tout l’monde est cagoulé,
Tout l’monde veut tirer, tout l’monde veut shooter.
On préfère jouer debout plutôt que d’crever assis.
On restera insoumis , la Maximum Cavalery.

Le bien, le mal, le jour, la nuit, l’enfer, l’paradis INSTINCT ANIMAL
Le good, le bad, l’enfer, la nuit, la guerre, la vie INSTINCT ANIMAL
L’alcool, la weed, la race les schmitts, les traces tu suis INSTINCT ANIMAL
En chien t’avale notre pur produit, Maximum Cavalery on vit la nuit
Track Name: Alchimie
Notez la tension qui s’crée dans votre corps est-elle nécessaire maintenant ?
Le bien et le mal se côtoient constamment, traquez vos réactions et comportements.
Mettre sa part d’ombre en lumière, égoïsme jalousie timidité et colère.
Alchimie ! Aucune recette magique pour relever l’défi.

Rap Rap Rap taille taille sur ma vie, mon pire ennemi c’est moi, celui qu’écris c’est lui.
Celui qui mords est-ce le même qui abois,
Celui qui à tort qui prends à bras l’corps comme un zombie !
Celui qui veut m’empêcher d’rêver j’vais l’empêcher d’dormir.
Une pièce dans l’reuvé, j’ai la rage de dire.
Mes démons intérieurs je les clash de suite,
Mes dragons protecteurs s’reflètent dans la vitre.

Notez la tension qui s’crée dans votre corps est-elle nécessaire maintenant ?
Le bien et le mal se côtoient constamment, traquez vos réactions et comportements.
Mettre sa part d’ombre en lumière, égoïsme jalousie timidité et colère.
Alchimie ! Aucune recette magique pour relever l’défi.

L’important c’n’est pas la chute c’est l’enfoiré qui t’as poussé je l’sais.
Mon cerveau vie dans mon esprit mouvementé,
Pas facile de s’cacher derrière son ombre,
Capuche sur la tête pour éviter qu’le masque tombe.
Pas un pied mais toute une marche dans la tombe.
Comme kiffer d’y rester trois plombes,
La salle de torture, la conscience tordu,
Je vivais tordu et auprès de ma bombe.

Notez la tension qui s’crée dans votre corps est-elle nécessaire maintenant ?
Le bien et le mal se côtoient constamment, traquez vos réactions et comportements.
Mettre sa part d’ombre en lumière, égoïsme jalousie timidité et colère.
Alchimie ! Aucune recette magique pour relever l’défi.

Les maux et la musique font autant de dégâts qu’une arme qu’on prend.
La bonne conscience est une fille qu’on embrasse trop peu souvent.
Les consonnes, les voyelles, les faire valser dans les temps.
Les bonnes comme les mauvaises nouvelles, les faire se noyer dans l’étang.

Cavalerie d’Satan !
Track Name: Miroir, miroir
Miroir, miroir dis- moi, que j’ suis pas que moche
Qu’il reste du bon en moi, dis-moi que j’ suis pas que con
J’me défonce comme un con, dis-moi qu’j’vais vivre longtemps
Je ne sais plus quoi dire ou quoi faire, j’lui crache dessus car il me ressemble

Un pied sur le sol, dès l’matin sa sent déjà la crasse,
j’regarde dans la poisse un joint les 2 yeux en face.
Une beu-bar dans la main et une barbe de schlag.
Y’a pas à chercher 4 mouvements, mon pire ennemi c’est oim.
J’ai voulu arrêter la fume, retour à la case pétard.
J’ai couru après les études, chaussettes léopard.
J’bois l’jour, j’vomis la nuit j’me barre.
J’évite de regarder celui qui me fixe sans bouger dans.

Miroir, miroir dis- moi, que j’ suis pas que moche
Qu’il reste du bon en moi, dis-moi que j’ suis pas que con
J’me défonce comme un con, dis-moi qu’j’vais vivre longtemps
Je ne sais plus quoi dire ou quoi faire, j’lui crache dessus car il me ressemble

Une main sur le volant dès l’aprèm, ça sentait déjà la merde.
Un gros joint, un rétro et les gyros en force.
Un permis dans la main et une blague de schtar.
Y’a pas à chercher 4 mouvements, mon pire ennemi c’est les lois.
J’ai voulu arrêter la fume, retour à la case pétard.
Ils ont mis l’droit d’vote, j’mets les mixtapes dans la fente.
J’écris l’jour et puis la nuit j’me barre.
J’évite de regarder celui qui me fixe sans bouger dans.

Miroir, miroir dis- moi, que j’ suis pas que moche
Qu’il reste du bon en moi, dis-moi que j’ suis pas que con
J’me défonce comme un con, dis-moi qu’j’vais vivre longtemps
Je ne sais plus quoi dire ou quoi faire, j’lui crache dessus car il me ressemble

Miroir, miroir, dis-moi qu’j’suis pas que moche
Miroir, miroir, dis-moi qu’j’suis pas que con
Miroir, miroir, dis-moi qu’j’vais vivre longtemps

J’sais plus quoi dire, j’sais plus quoi faire
On s’crache dessus car on s’ressemble.
Track Name: Sablier
Nos grains d’folie, c’est s’qui appelle des grains d’sable,
Remettre à jour l’Monopoly faudrait des Quechuas sur la carte.
Y ‘a trop d’gens qui survivent, s’enlisent et perdent la tête.
Ma devise c’est d’faire un biff avec le diable en tête,
Il court le temps bordel, les années passes si vite.
La naissance est une mise à mort avec un compte à rebours, oh shit !
La trotteuse est mortelle, le carrousel t’enivre.
Le manège à toujours une place libre, retour vers le tur-fu n’est qu’un film.

Le sablier représente le temps qui passe, nous sommes des mangeurs de sable,
On brasse de l’air plus souvent qu’des liasses,
Le sablier est payant, le temps lui est gratuit,
Soit on speed, soit on vit, mais l’intervalle est maudit.
C’est le sablier, l’instrument parasite,
L’écoulement, la durée, la société ses limites.
La faucheuse est moi, j’sais pas quand elle agira,
Peut-être au prochain virage dans les deux cas j’suis son otage !

Il court il court le temps on l’affronte toujours sans paire de gants.
Les vautours tournent constamment enrhument la pendule et l’espace-temps.
On avale la pilule, on avance on recule et le sablier descend.
On prend du recul, pas besoin de pécule car la musique est notre sang.

Le sablier m’oppresse il accompagne mes mouvements.
Toujours des monstres à rêver on laisse faire le vent.
Pas là pour rêvasser, pas spécialiste des bilans.
On s’dit à bientôt par sms mon pote.
On rêve de bateau, la méduse sur le radeau elle flotte.
Prends le temps d’mourir, pas celui pour vivre,
Prends l’temps découvrir la couverture n’fait pas livre,
Apprends à lire entre les lignes, flows et rimes sablier sur l’parking.

Il court il court le temps on l’affronte toujours sans paire de gants.
Les vautours tournent constamment enrhument la pendule et l’espace-temps.
On avale la pilule, on avance on recule et le sablier descend.
On prend du recul, pas besoin de pécule car la musique est notre sang.

Sablier,
Le temps s’écoule, 4 saisons on perd la boule,
On ne perd pas l’nord, nos repères sont morts

Le temps passe vite, trop vite quand on l’savoure,
Trop court bien sur quand on l’déguste,
Le sablier et ses graviers, chaque grain est convié à nous faire plonger,
La promesse tenue, trop tente d’avancer mais prendre du recul,
Il est trop tard pour trottiner avec la grande trotteuse n’est-ce pas ?
Il est parfois utile de faire des cauchemars
Pour sortir de sa propre vie dans d’beaux draps.
La musique est-elle futile ? pour nous j’ pense pas,
L’utile c’est vital, besoin d’ca pour s’péter la gueule qu’est-ce qui y’a !!?
Défaire la concurrence comme la société contre ses bâtards
Donc ramasse ta baballe et relance-la.

Il court il court le temps on l’affronte toujours sans paire de gants.
Les vautours tournent constamment enrhument la pendule et l’espace-temps.
On avale la pilule, on avance on recule et le sablier descend.
On prend du recul, pas besoin de pécule car la musique est notre sang.

Tic-tac Tic-tac Tic-tac…
Track Name: Vers le ciel
La France c’est Groland alors envoi l’bousin,
plus on connait les gens plus on adore nos chiens.
Nos sweats imperméables, si t’as pas d’maille t’as rien !
Max Cavalery et sanguin !
On aime le son qui pète, foutre le bordel la beu-her,
Jeter tous les skeuds par la fenêtre, savourer le bien et l’enfer.
Prend, ta vie par la main, prend ton bad et mange malsain.

Impôts, loyers, factures,
Détresses, assurances et crevures.
Le système nous teste, nous sèche nous use,
On s’rebelle et on t’en colle une on s’réveille sur la lune.
Secoue ta tête, vas-y frotte tes mimines,
Travaille tes pecs et retourne à la piscine,
A côté d’nos pompes on parle en langage de signe,
Le purgatoire nous surplombe allez on s’barre d’ici.

Vers le ciel !

Pas tous seuls dans nos têtes ça on l’savait,
Grave cramés on commence le repas, par l’dessert pas l’entrée.
L’avenir est tracé, Mc Fly est crasseux,
Notre style est racé avance même sur l’essieu.
On fait un tour et c’est l’bordel,
Un jour sera même payant l’oxygène,
Reste pas les bras ballants fuck vers le ciel.
On garde le mort tiens toujours les rennes.

La France c’est Groland alors envoi l’bousin,
Plus on connait l’néant plus on adore nos joints.
Nos sweats imperméables, si t’as pas d’maille t’as rien !
Goon’s cavalery et sanguin !
On aime le son qui porte, foutre le bordel la beu-her,
Jeter tous les skeuds par la porte, savourer le bien et l’enfer.
Prend sa vie par l’surin, prend ton bad et mange ta main.

Crapauds, huissiers, ordures,
détresses, assurances et censures.
Le système nous teste, nous sèche nous use,
on s’rebelle et on t’en colle une on s’réveille sur la lune.
Secoue ta tête, vas-y frotte tes mimines,
Travaille tes pecs et retourne à la piscine,
A côté d’nos pompes on parle en langage de signe,
Le purgatoire nous surplombe allez on s’barre d’ici !

Vers le ciel !

Pas tous seuls dans nos têtes ça on l’savait,
Grave cramés on commence le repas, par l’dessert pas l’entrée.
L’avenir est tracé, Mc Fly est crasseux,
Notre style est racé avance même sur l’essieu.
On fait un tour et c’est l’bordel,
Un jour sera même payant l’oxygène,
Reste pas les bras ballants fuck vers le ciel.
On garde le mort tiens toujours les rennes.

Vers le ciel !